News‎ > ‎

[Soirée Karting] L'analyse

publié le 20 juin 2011 à 02:50 par Hélène Chevauché   [ mis à jour le·6 juin 2012 à 14:43 par Hélène Chevauché ]
Jeudi 16 juin, il ne pleut pas... Les concurrents arrivent (presque tous) à l'heure. Après un rapide briefing (durant lequel Charlie se demande comment il va réussir à rentrer ses jambes dans le kart), les 10 premiers pilotes mettent leur casque et s'élancent pour 7 min d'essai libre suivi de 7 min d'essais chronométrés.

Des les premières minutes, Pierre s'impose et boucle le tour en 25''6... Derrière ça peine à descendre en dessous de 31'' ! La séance va bientôt se terminer, Mathieu tente le tout pour le tout et envoie dans le décor Hélène : la guerre est déclarée. Fin des essais pour le premier groupe, tout le monde se demande comment Pierre a fait...

C'est maintenant au 2eme groupe de s'élancer et Guillaume et Vincent T dominent les essais... mais en 30'' : quel est donc le secret de Pierre ?!! Dans un style différent, Catherine, Kevin et Alex tentent le tour parfait en 38''...

Fin des essais, les pisteurs forment les équipes, Marie et Audrey reprennent leur poste de supporters.

Le nombre de pilote étant impair, Walter se dévoue pour concourir tout seul... Un marathon de kart l'attend, mais ça ne lui fait pas peur !

Les premiers pilotent de chaque équipe s'élancent, pendant que leur coéquipier découvre le barbecue.

Premier tour, Vincent F fait un tout droit dans « l'épingle du départ » et éclate un pneu du kart... Changement de kart pour l'équipe Alonso (Xieng – Vincent F) qui repart en dernière position avec plusieurs tours de retard...

Septième tour, le kart de l'équipe Vetel conduit par JYM perd la puce permettant de comptabiliser les tours, et passe brutalement de la 2e place à la dernière...

8'30 de course, le temps du changement de pilote est arrivé. Walter Button et l'équipe Weber (Pierre et Vincent T) sont parmi les premiers à rejoindre les stands, l'équipage Barichello (Axel-Mathieu) préfère faire quelques tours de plus avant de changer et éviter l'embouteillage des stands... SSI (Kart Schumacher) aussi. Grosse erreur stratégique : à l'épingle suivante, il se fait percuter sur le coté par Mathieu (encore lui !) qui avait décidé de ne pas freiner… SSI reste coincé dans la balustrade le temps que l'on vienne le débloquer et passe ainsi de la 1ere à la  7èmeplace. Un pisteur profite du passage au stand du kart Vetel pour refixer la puce et Hélène entame une folle remontée. Sur le kart Hamilton, Ti Nico a fait un premier relais au top et le transmet à JPV en 2e position...

Les tours s'enchainent, il est déjà temps du 2e relais : JPV s'empresse de rendre le kart à Ti Nico en dernière position. Malgré leur premier tour malheureux, Xieng (penché à fond dans les virages…) et Vincent F remontent dans le classement.  Monir et SSI enchainent les tours et les relais parfaits, mais stagnent quand même à la 7e place. 58eme tour, un défaut de béquet avant provoque une perte d'adhérence fatale du kart Vetel dans la « courbe du bon esprit » et Hélène part en tête à queue (et cela n'est en rien lié à une faute de conduite...) Axel l'évite de justesse mais bloque la 2eme moitié de la piste. Plus personne ne passe, énorme carambolage... Tous les karts sont arrêtés. Le pisteur dégage Hélène en premier (oui c'est injuste), et Tom profite du chaos général pour se faufiler et gagner quelques places...

Dernier tour, Pierre et Vincent T sur Webber sont intouchables loin devant, Vetel (Hélène – JYM) profite d'une faute de l'équipage Barichello (Axel-Mathieu) pour leur voler la 2e place sur le fil, Walter Button rate de peu le podium (mais gagne le respect des autres concurrents pour son marathon), Kubica (Tom – Charlie) surnommé le « kart des grandes jambes » accroche la 5e place, Alonso (Vincent F – Xieng) une 6e place très honorable car ils partaient de loin, Schumacher (Monir – SSI) la 7e, Massa (Kevin – Guillaume) la 8e et en prime le prix du fair play pour Kevin qui ralentissait (lui !) pour éviter de percuter les autres  karts, ou qui se mettait sur le côté de la piste pour faciliter les dépassements (tout ça pour éviter de percuter les autres, sinon ils auraient terminé 1er évidemment), Hamilton (Ti Nico – JPV) la 9e malgré les incroyables remontées de Nico et un changement pour un kart moins lent dans les derniers tours et enfin, Trulli (Catherine – Alex) qui finisse à la 10e place, malgré l’acharnement d’Alex pour remonter dans le classement et qui a eut du coup des courbatures tout le we !



Course finie, après le podium la soirée se poursuit autour du barbecue, où entre les brochettes et les bananes flambées on commence à parler des prochains événements. L'accrobranche bien sur, mais aussi du laser quest, une soirée poker... Les idées ne manquent pas. L'équipe du CE vous dit donc à très bientôt !
Comments